Sélectionner une page

Chaque jour, je découvre des personnes, des collectifs, des initiatives, des manifestes qui protègent et oeuvrent en faveur de la nature.

Je suis émue par la beauté des actions entreprises. J’imagine toutes ces personnes qui se réveillent le matin avec la même intention que la mienne : celle de protéger notre Terre. Je me sens alors portée par une magnifique énergie collective qui me donne envie de crier au monde entier : “Oui, c’est possible !!!!”.

Je suis touchée par les parcours de ces personnes qui viennent rajouter leur pierre à l’édifice d’un monde meilleur, plus respectueux des Hommes et de la nature.

Je pense à la pierre d’Alex, mon ami maraîcher qui produisait des légumes en respectant la nature, en limitant les machines agricoles, en privilégiant la qualité plutôt que la quantité.

Je pense à la pierre d’Aurore, mon amie naturopathe et professeure de liberté, qui en accompagnant les femmes à devenir celles qu’elles veulent être, rêve de contribuer à un monde meilleur.

Je pense à la pierre de Mathieu, mon ami guide de kayak, qui construit des voyages limitant l’émission de CO2.

Je pense à la pierre de ma soeur, chercheuse, qui réfléchit jour après jour à comment produire une énergie “verte”.

Je pense à la pierre de mon compagnon, thermicien, qui enseigne la prise en compte du réchauffement climatique dans la construction et la rénovation de bâtiments, davantage respectueux de l’environnement.

Je pense à la pierre de ma coiffeuse, qui n’utilise que des shampoings bio.

Je pense à la pierre de ma voisine qui choisit le vélo plutôt que la voiture pour aller à son travail.

Je pense à chacune des pierres de parents qui décident de “montrer l’exemple” à leurs enfants en limitant leurs déchets, en faisant le choix de vacances respectueuses de l’environnement, en leur offrant des temps de reconnexion avec la nature.

Je pense à toutes ces petites pierres portées par des gens que je ne connais pas mais que je sens, bien engagés et déterminés à construire un monde meilleur.

Je pense à Rémi, mon ami aventurier qui, en ce moment même, est en train de réaliser le Tour de France à la nage afin de sensibiliser la population à la préservation de l’eau. Sa pierre à lui peut paraître plus grosse, plus grande, plus lourde,  plus impressionnante que d’autres petites pierres. Mais la grandeur de Rémi se trouve justement dans sa faculté à transmettre l’idée que chacun.e peut agir à sa manière et qu’il n’est pas nécessaire d’entreprendre de grandes choses pour contribuer à monde meilleur. Rémi nous invite simplement à “Oser” :  oser de petits changements dans nos quotidiens.

Peu importe la taille de la pierre, ce qui compte c’est d’en trouver une, la porter, la soutenir, en prendre soin et sentir que parmi les autres, elle vibre, résonne, soutient une belle et grande montagne qui est celle de la préservation de notre planète.