Sélectionner une page

Mes premiers ateliers “Nature, jeux et land-art” ont commencé la semaine dernière. 7 petites filles de 4 ans et un garçon de 6 ans y ont participé.

Après avoir contemplé un colchique d’automne, nous avons construit des cabanes pour les petits bonhommes de la forêt, qui, avec l’arrivée de l’automne commençaient à avoir très froid !

Rapidement, les enfants sont partis cherché des morceaux de bois, des feuilles, de la mousse. Il a fallu s’organiser : “mais tu marches sur ma porte !!”, “je veux construire ma cabane avec toi”, “tu m’as pris mon caillou !”. Rien d’anormal en somme.

Quand la cacophonie s’installait trop, je recentrais le petit groupe de bâtisseurs. “Ouvrez grand vos oreilles : écoutez les oiseaux”….la nature permet un retour au calme quasiment immédiat.

Durant ce moment de pause, l’enfant est naturellement dans l’ici et le maintenant.

Mon rôle d’animatrice nature à ce moment là est juste de les aider à prendre conscience qu’autour de nous, les oiseaux chantent, le vent dans les feuilles fait du bruit, le soleil nous chatouille le visage….mais la nature fait tout le reste.

Toucher de la mousse, observer une araignée qui se déplace, sentir l’odeur des fleurs, écouter le chant des oiseaux : toutes ces expériences permettent à l’enfant de se mettre au rythme de la nature. L’enfant se met au diapason de la nature.

Le contact avec la nature permet à l’enfant de ralentir le rythme…une expérience plus que précieuse à l’heure actuelle !