Sélectionner une page

Avec mon amoureux, pour l’été 2018, nous voulions un long week-end ressourçant, sans voiture, au contact direct de la nature et au bord de l’océan. Ni une ni deux, nous pensons à parcourir la côte landaise à vélo. Ici je vous partage quelques bribes de notre aventure.

Les Préparatifs. Quelques semaines avant notre départ, on réserve deux vélos auprès du magasin de location Pedego à Biarritz. On achète aussi nos billets de train (TER qui a des emplacements vélos) pour relier Biarritz à Arcachon notre ville de départ. A Biarritz, il est facile de laisser sa voiture à quelques mètres de la gare sans payer. On vous recommande Pedego : les vélos étaient très bien entretenus et l’équipe très arrangeante. En revanche, préférez peut-être retirer vos vélos à l’antenne de Bayonne : elle se trouve à proximité directe de l’itinéraire vélo et est beaucoup plus accessible que celle de Biarritz située en plein centre ville.

Les bagages. J’ai déjà fait plusieurs voyages en itinérance, à pied, en kayak ou à vélo donc j’ai l’habitude de ne prendre que l’essentiel. Nous avons : une tente de randonnée quechua (2 places) légère, nos duvets, nos tapis de sols, une popotte et un réchaud, nos affaires pour rouler (cycliste, casquette, tee-shirt), de la crème solaire, du savon (un seul pour tout : nous, la vaisselle, et si besoin nos vêtements), une tenue du soir, une frontale. Le luxe : nous avions deux serviettes en microfibre chacun…pour une destination “mer” c’est vraiment très agréable d’en avoir une pour la plage et une pour la douche. Côté chaussures, j’ai opté pour des sandales sportives qui permettent d’avoir les pieds à l’air, d’être enlevées rapidement pour pouvoir mettre les pieds dans le sable mais qui restent solides et confortables pour pédaler.

L’itinéraire. On a suivi l’itinéraire plutôt bien balisé de la Vélodyssée. L’ensemble est relativement plat même s’il y a quelques montées qui nous ont fait transpirer. Avec une moyenne de 50km par jour, on a eu le temps de flâner mais on a aussi bien pédalé ! 4 à 5 heures par jour environs. On a découpé notre parcours comme suit : Arcachon-Biscarosse / Biscarosse-Sainte-Eulalie -en-Borne/ Sainte-Eulalie-Vieux-Baucou / Vieux-Baucou-Biarritz. La partie médiane du parcours est vraiment la plus jolie. Pour être francs, nous n’avons pas trop aimé la première partie, proche de la route et du monde ! En revanche, cette partie est incontournable si vous voulez faire un stop à la dune du Pilat.

Le dodo. Nous n’avions rien organisé de ce côté là et on avait même prévu de bivouaquer…mais sur place, fin août, et dans ces forêts surveillées, on nous l’a déconseillé. Je pense qu’on peut facilement bivouaquer à une autre période. Attention, bien sûr, toutefois à ne pas faire de feu (législation). On s’est rabattus sur les campings….à mon grand désespoir, à Biscarosse, nous n’avons pas échappé aux énormes campings qui bordent l’océan. Plus loin, nous avons trouvé des campings plus petits ou déjà moins fréquentés…qui correspondaient davantage à ce que nous recherchions. Attention, la dernière semaine d’août les prix sont encore ceux de la saison estivale. Ils changent début septembre, si vous le pouvez : choisissez septembre, vous serez plus tranquilles !

Nos coups de coeur pendant ce voyage : -Se gaver de mûres lorsqu’un petit creux s’installait. Un délice ! -Faire pipi parmi la bruyère 🙂 ! -Garer nos vélos au bord de la plage, sortir nos maillots de bain, profitez des vagues et repartir (en évitant les embouteillages, la chaleur dans la voiture !) -Sentir l’odeur des aiguilles de pin réchauffées par le soleil. -Découvrir de magnifiques plages -Manger sur la plage face au coucher de soleil et repartir à vélo -La simplicité du voyage. -Les glaces et les bières en guise de récompense !

libero Curabitur libero. elementum tristique commodo odio Lorem