Sélectionner une page

Le caca nous unit tous en tant qu’humain….c’est pourquoi j’avais envie de le célébrer dans cet article !

Mes copines seront probablement les premières à rigoler en lisant cet article. Oui, je l’avoue haut et fort, j’ai toujours été décomplexée du caca. Je veux dire par là que je n’ai aucune difficulté à faire caca chez les autres ou caca dans la nature ! (Mince alors je ne pensais pas parler de quelque chose aussi intime sur ce blog un jour 🙂 !). C’est une chance car je mesure le fait que ça ne soit pas le cas de tout le monde.

Lors de mes balades, le caca des animaux retient toute mon attention ! Peut-être ne le savez-vous pas encore mais une crotte est une pépite ! Oui, une pépite ou encore un livre ouvert dans lequel nous pouvons déchiffrer les habitudes alimentaires de l’animal, imaginer à quel moment il est passé devant nous, le pister. Plus simplement, c’est un magnifique indice de présence de l’animal dans les environs.

J’aborde le caca des humains avec autant de décomplexion que ceux des animaux.

Il est très important pour moi, quand j’accompagne des personnes lors de mes balades, de pouvoir démystifier la question. Je suis très attentive à créer un cadre de confiance et à diriger les personnes, si elles le souhaitent,  vers un “coin”  à l’abri des regards mais pas trop éloigné du groupe pour se sentir en sécurité.

Lors de mes balades de l’émerveillement, j’ai dans mon sac, un rouleau de papier toilette écologique.  Je propose aux participants de creuser un petit trou (si la terre est meuble c’est facile !), de faire leurs besoins, d’utiliser seulement le papier dont ils ont besoin et de bien recouvrir avec de la terre puis une pierre. Le papier mettra 2 semaines à un mois avant de se décomposer.

Finalement, le caca est une belle porte d’entrée pour parler d’écologie…sans complexe !